Un dealer américain se fait saisir ses Bitcoins par la police

Un dealer américain se fait saisir ses Bitcoins par la police

Bitcoin et drogue

A l’ère du tout numérique et du Web 2.0, une nouvelle façon de dealer a fait son apparition : l’achat de drogue online contre une monnaie virtuelle appelée Bitcoin. La relative impunité qui semble régner sur la toile a donné confiance à un jeune web-dealer Américain qui se croyait au dessus des lois… La police anti-drogue américaine (DEA) l’a finalement rattrapé.

Un Bitcoin, c’est quoi?

Le Bitcoin est une monnaie virtuelle décentralisée créée en 2009 par une personne répondant au pseudonyme de Satoshi Nakamato. Plus concrètement, le Bitcoin est une nouvelle devise numérique utilisée pour les transactions en ligne sans avoir à passer par l’intermédiaire d’une banque, c’est tout simplement l’argent liquide d’internet.

Comment ça marche?

bitcoins

Comme tout le monde le sait, la toile regorge de sites internet où tout le monde est libre de naviguer, de les éditer, etc. Bitcoin fonctionne de manière similaire : il y a des vérificateurs (les nœuds du réseau, que les habitués appellent des « mineurs ») et des internautes qui effectuent des transactions en utilisant un porte-monnaie virtuel (wallet). Tout le monde peut être un « mineur » et tout le monde peut envoyer ou recevoir des bitcoins.

Et dans la vraie vie…

Malgré toutes les protections que semble offrir internet et l’achat par Bitcoin, toutes les transactions ne sont pas sans danger. Notre jeune apprenti dealer en a fait les frais. Surveillé par la DEA depuis quelques temps, ce dernier avait pris toutes les précautions nécessaires pour éviter d’être réprimandé.

Malheureusement pour lui, même si la monnaie est « virtuelle », la transaction est, elle, bien réelle. En divulguant son adresse à ses clients pour que ces derniers viennent récupérer leur clonazépam ou leur cannabis, la police n’a pas eu de mal a venir l’interpeller chez lui.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *