Le prix des places de parking à Paris s’envole

En fin d’année 2014, l’équipe municipale Parisienne a voté les nouveaux tarifs des places de stationnement. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’a pas lésiné sur la hausse. En moyenne, c’est une hausse de 300 % à laquelle les automobilistes doivent faire face depuis ce premier janvier 2015.

parking payant

A quoi va servir les recettes de cette hausse ?

Le but annoncé est de fortement suggérer, par le biais cette hausse des coûts, aux automobilistes de préférer les parkings souterrains aux parkings aériens, du moins pour des périodes de stationnement longues. Néanmoins, le gain financier de cette mesure a déjà été calculé et versé au budget 2015 de la commune de Paris : 55 millions d’euros !
Somme qui doit servir à moderniser les horodateurs, entre autres. Il est toujours assez étrange de justifier la hausse d’une taxe par la modernisation de la collecte de cette même taxe…

Toujours est-il que les parisiens paieront donc trois fois plus cher le droit de se faire taxer leurs automobiles à l’arrêt. Le tout, dans un cadre anti pollution bien sûr…

Dans la pratique ça donne quoi ?

contraventionsCertaines périodes jusque là gratuites deviennent payantes. C’est le cas de tous les soirs de la semaine, entre 19 et 20 h 00, des samedis, et du mois d’août.

De plus, le tarif à la journée du stationnement à résidence passe de 0,65 € à 1,5 € de la journée. Mais bien sûr, pour pouvoir profiter de ces tarifs résidentiels avantageux, il faut une carte, obligatoire… Et désormais payante et facturée 45 € par an.

Pour rappel, jusqu’à décembre 2014, cette carte était gratuite. Pour chaque nouvelle carte, il faudra refaire une demande en mairie. Le renouvellement automatique et tacite n’existe plus.

Et pour les parkings souterrains gérés par la ville de Paris, pas de baisse de tarifs annoncée en contrepartie. Il faut toujours pouvoir débourser plus de 100 € tous les mois. Heureusement qu’il existe d’autres alternatives privées et moins chères.

Mais ce n’est pas tout. En ce qui concerne les visiteurs, les tarifs à l’heure passent de 2,40 € à 4 € pour les 11 premiers arrondissements. Pour les autres, ils triplent, tout simplement.

Cette réforme n’est bien entendu pas passé sans bruit et le Nouvel Obs dépeins parfaitement la situation dans cet article très complet.

Comment y échapper ?

vélos

Pour ne pas avoir à subir ces hausses, il faudra déjà être propriétaire de son emplacement de parking, de son box, ou de son garage individuel. Autrement dit, les plus aisés ne subiront en rien cette hausse des coûts.

Ce type de hausse va également s’accompagner d’une hausse des infractions comme l’usage de fausses cartes handicapées ou de services de santé qui eux n’ont pas à payer ces prix exorbitants.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *