Les étapes de décapage avec un décapeur thermique

Un décapeur thermique ne s’utilise pas n’importe comment, même si c’est un appareil facile à manipuler et à prendre en main. En effet, pour avoir la garantie que l’usage se fait avec un maximum de protection, il est nécessaire de connaitre les bases pour une utilisation parfaite de ce type d’appareil.

Les étapes préliminaires

decapeur

L’utilisation d’un décapeur thermique demande une protection optimale pour son utilisateur. En ce sens que l’appareil peut produire une chaleur pouvant aller jusqu’à 600 °C et qui a la faculté de brûler celui qui le manipule. De ce fait, comme la main est la première partie du corps en contact direct avec l’appareil, elle doit être bien protégée.

Par protection, il s’agira de mettre un gant qui peut supporter une température très haute et qui ne risque pas de fondre. Ensuite, il faudra mettre des lunettes pour éviter les éclaboussures de résidus sur les yeux. Enfin, une protection minimum nécessite aussi le port d’un masque pour éviter l’inhalation des gaz dégagés par la combustion de la peinture. La deuxième étape consiste à préparer le décapage.

Dans ce cas, il est nécessaire de mettre une bâche au niveau du sol pour éviter de tacher ce dernier et afin de récupérer la peinture enlevée. Ensuite, mettre la buse qui conviendra à la surface à travailler. Ceci fait, mettre en marche le décapeur afin d’avoir la température idéale pour chaque support à travailler. Et avant de commencer, il faut mettre l’appareil avec sa buse devant la surface à travailler avec un intervalle de 10 cm du support et une inclinaison de 45 °.

Commencer le décapage

decapeur-thermique

Le décapeur thermique bien positionné, tout en faisant des petits mouvements de retrait, le technicien grattera en même temps la surface travaillée avec un grattoir pour maçon. Dans le cas d’un travail sur le bois, le grattage se fera dans le sens des veines du matériau.

Toutes les tâches bien retirées, il suffira de poncer le support avec du papier abrasif et de jeter les restes de peintures qui sont tombés sur la bâche, dans une poubelle protégée par un couvercle. Pour finir, il est nécessaire de prendre du temps pour bien nettoyer la buse qui a servie pour le décapage et si c’est possible, de faire un recyclage des déchets qui ont été enlevés du support.

L’usage d’un décapeur thermique demande quelques étapes de réalisation. Cela est nécessaire pour avoir un résultat probant et pour bien enlever les résidus de peintures sur un support, mais c’est aussi le gage d’une bonne protection pour éviter de se brûler ou d’endommager quelque chose.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *