Galaxy Note 7 : les Etats-Unis forcent le rappel d’un million d’appareils

Ces quelques jours ont été un cauchemar pour la firme coréenne en raison du problème technique du Galaxy Note 7. En effet, la défaillance de la batterie a causé des explosions dans quelques pays, entraînant un scandale commercial qui a coûté cher à l’image de Samsung. Face à ce problème qui met en danger les consommateurs, les Etats-Unis mettent la pression sur le fabricant pour rappeler tous les appareils livrés avant le 15 septembre. C’est à partir du 21 septembre que les détenteurs du Note 7 pourront échanger leurs appareils avec le nouvel arrivage.

La CPSC annonce un rappel officiel

L’arrivé du Galaxy Note 7 a été soldée par un échec avec les problèmes qu’il a occasionné depuis son lancement. Parmi les millions d’appareils écoulés par le fabricant sud-coréen, la Comission américaine de protection des consommateurs (CPSC) a recensé 92 incidents sur le territoire américain.

spiralbinder-2016-18

En effet, le problème survient quand le terminal est en état de chargement. Une défaillance de la batterie lithium-ion provoque la surchauffe et l’explosion de l’appareil. Il semblerait que 26 cas d’explosion ont entrainé des brûlures, et 55 ont endommagé des biens matériels. A New York, un enfant de 6 ans a été brûlé quand le téléphone a explosé au moment où le petit regardait des vidéos. En Floride, c’est un Jeep qui a pris feu alors que la Note 7 était en charge à l’intérieur.

Face à ce problème technique qui met en danger la vie et les biens des consommateurs, la CPSC force Samsung à rappeler un million d’appareils, qui ont été livrés avant le 15 septembre. En attendant un échange avec le prochain arrivage, prévu le 21 septembre, la Commission appelle les consommateurs à éteindre leur appareil. Même les compagnies aériennes demandent à leurs passagers détenteurs du Galaxy Note 7 d’éteindre leur appareil afin d’éviter tout risque d’incident.

Un gros coup dur pour Samsung

galaxy-note-7-4-600x399

Cette annonce officielle de rappel venant des Etats-Unis est un gros coup dur pour la firme coréenne. En effet, cette pression américaine a incité Samsung à publier un communiqué affirmant la livraison des nouveaux Galaxy Note 7 le 21 septembre. Ce scandale a aussi contraint le fabricant à accepter le programme d’échanges pour rassurer les consommateurs. Dans son élan, Samsung a décidé de lancer une mise à jour automatique du logiciel afin de limiter la capacité de recharge de l’appareil et éviter tout risque d’explosion. Non seulement, le processus de rappel va coûter une fortune, mais l’image de la firme va aussi en prendre un sacré coup. Avec les nombreux concurrents qui pullulent sur le marché, un scandale comme celui-ci est très mauvais sur l’image de marque de l’entreprise

Une occasion en or pour la concurrence

Le concurrent direct de Samsung qui va profiter de ce petit incident est, évidemment, Apple. En effet, l’annonce officielle de rappel des Galaxy Note 7 coïncident avec le lancement du dernier modèle de l’iPhone. D’ailleurs les compagnies téléphoniques américaines telles que Sprint et T-Mobile ont affirmé que les précommandes de l’iPhone 7 et 7 plus battent un record, comparé au modèle précédent. D’ailleurs, John Legere, PDG de T-Mobile, a déclaré dans une interview que « C’est de l’ordre de quatre fois plus que l’iPhone 6 au niveau des précommandes ».

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *