Divorce et gestion des crises familiales

La France fait partie aujourd’hui des pays qui accusent les taux les plus élevés de divorce. Si c’est tout simplement l’expression du consentement, cela signifie aussi l’éclatement de la vie familiale et c’est surtout les enfants qui en souffrent. Un divorce est toujours synonyme de crise familiale et c’est souvent le moment où tout bascule pour les enfants. Certains risquent de perdre tout repère, d’autres tombent dans le cercle infernal de la drogue ou de la délinquance. Les parents doivent porter une attention particulière pour que la transition se fasse en douceur et sans dommage, des conseils que vous pouvez retrouver sur Family.xyz.

divorce

Préserver les enfants des joutes des parents

Voir ses parents se déchirer devant ses yeux est sans doute ce qu’il y a de plus traumatisant pour un enfant. Sans s’en rendre compte, les parents infligent un choc émotionnel considérable avec des impacts insoupçonnés. Les parents en instance de divorce doivent cacher le plus possible les différends des yeux des enfants. Les enfants ne sont pas dupes, ils savent les complications entre leurs parents, mais moins il y aura de disputes, moindre seront les risques de traumatisme irréversible. Cela peut être difficile mais en tant que parents, il faut le faire. Si la vie de couple est fichue, il n’y a pas de raison pour que la vie du reste de la famille le soit. Les conseils des psychologues peuvent être d’une aide précieuse dans ces cas-là.

Préparer progressivement les enfants à l’inévitable

La discussion est la clef d’une bonne transition. C’est aux deux parents d’expliquer en douceur aux enfants pourquoi maman et papa ont pris la décision de se séparer. Les mots doivent être pesés pour ne pas heurter autant que possible la sensibilité des enfants. Il faut également rassurer les enfants en leur disant que cela n’affecte en rien les relations qui existent dans la famille, que les parents restent leurs parents quoi qu’il arrive. Les changements brutaux doivent être évités. L’enfant doit garder ses habitudes pour maintenir ses repères. Un changement d’école, d’appartement ne pourra que déstabiliser un enfant. Les parents doivent arriver à se mettre d’accord sur les droits de visite et faire en sorte que l’enfant ne subisse les conséquences de la séparation.

Le suivi psychologique des enfants

Les parents peuvent aussi faire appel à un psychologue spécialisé pour assurer l’explication de la situation à l’enfant. C’est également le meilleur moyen de connaitre l’état d’esprit d’un enfant au fur et à mesure afin de ne pas laisser traîner les choses et d’intervenir au bon moment pour éviter les dérives.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *