Seriez-vous prêt à faire une cure de déconnexion ?

Actuellement, se connecter sur Internet fait partie des habitudes auxquelles s’adonne tout le monde. D’après le rapport digital annuel, le nombre d’internautes augmente de 7 % chaque année, au point d’atteindre les quatre milliards à l’heure où nous parlons. Si l’on s’en tient à ces chiffres, les utilisateurs se connectent plus de 6 heures par jour.

Paradoxalement à cela, d’autres souhaitent pourtant se déconnecter. La raison d’une telle décision peut s’expliquer de plusieurs manières. À première vue, la déconnexion ouvre la porte à l’interaction humaine, qui rappelons-le, devient moins évident depuis quelques années.

Mais, ce n’est pas la seule cause, la déconnexion peut également trouver sa source dans une question de santé, d’éthique… Découvrons cela ensemble.

Des applications mobiles relevant le défi

Flipd application

Comme toutes les maladies, il est tout à fait possible de traiter la cyberdépendance ou la dépendance à Internet. Comment cela vous demandez-vous sûrement ? Eh bien, en s’orientant vers les applications mobiles. Oui, la dépendance aux Smartphones peut très bien se guérir en installant Flipd ou Moment dans nos téléphones.

La première solution technologique nous aide par exemple à diminuer le temps passé avec sur Internet, ou sur les réseaux sociaux. Son fonctionnement est simple : l’application calcule les minutes ou les heures que l’on passe loin de notre Smartphone. Et si par accident, on venait à enfreindre la règle, alors elle nous rappelle que nous n’avons pas atteint notre but.

La seconde application analyse par contre le temps que l’on dépense sur notre Smartphone, c’est-à-dire le délai d’utilisation. Ici, la question de la déconnexion n’est pas appréhendée au premier degré, car on ne nous prive pas d’utiliser notre téléphone. Mais, elle vise simplement à nous inciter à réduire le temps que l’on y accorde.

Les géants de l’internet se sont également penchés sur la question.

• En effet, Apple a récemment développé son programme pour iOS 12, afin de connaitre le temps d’utilisation des iPod ou des iPhone.
• Grâce à Screen Time, nous avons la possibilité de consulter les applications les plus employées et d’en limiter l’usage.
• De son côté, Facebook se veut également rassurant en lançant la fonction Your Time on Facebook. Celle-ci permet de savoir exactement le temps dépensé sur le réseau, afin de déterminer les limites.
• Enfin, les amateurs d’Android peuvent également faire la même démarche, du moins si leur téléphone est compatible avec la nouvelle version d’Android 9.

Dire non à la surconnexion de masse

surconnexion de masse

Certainement, nous avons tous ressenti un sentiment de perte ou de manque lorsqu’on vient à oublier notre téléphone à la maison. La situation est presque similaire, si on ne se connecte pas une journée. Une telle situation commence à devenir une maladie, car selon une étude effectuée par une agence américaine, 38 % de la population mondiale souffre d’un trouble de dépendance au Web.

D’après les scientifiques, la raison de cette addition serait liée à l’altération physique de notre cerveau. Effectivement, l’usage fréquent d’Internet trouble le fonctionnement du cortex préfrontal, une région du cerveau qui est responsable de nos décisions rationnelles.

Aussi, pour se libérer de l’addiction à Internet, opter pour une vie saine et naturelle serait une bonne idée. Ainsi, au lieu de se connecter, on peut très bien opter pour une petite promenade au parc. D’après les recherches, les paysages naturels stimulent la région du cerveau responsable de l’empathie. En plus, contrairement aux écrans, la nature provoque un sentiment de sérénité au niveau du système nerveux. En procédant de cette manière, on s’expose moins aux différentes maladies de la cyberdépendance, comme la fatigue visuelle, la dépression…

Sinon, il est aussi possible d’utiliser les vieux outils. Ici, nous sommes loin d’insinuer que les nouvelles technologies sont tout à fait inutiles. Nous sommes seulement en train de dire que leur usage doit être limité aux essentiels. Ainsi, au lieu de vous acheter un Smartphone, il vaut mieux opter pour un vieux téléphone à clapet. De cette manière, ce dernier ne servira uniquement qu’à passer des appels et recevoir des messages, ce qui réduit le temps passé sur l’écran.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.