L’immobilier est-il un bon placement ?

L’immobilier a toujours été le secteur le plus productif et le plus avantageux dans le monde des affaires. Cependant, avec la hausse des prix des biens en 2000 et la stagnation des loyers en 2010, beaucoup d’investisseurs particuliers se demandent si l’immobilier est toujours rentable aujourd’hui. Voici quelques faits qui prouvent que, malgré tout, l’immobilier est toujours un bon placement.

La possibilité de faire un crédit pour investir

Le secteur immobilier est le seul actif où le particulier peut contracter un emprunt afin d’investir. Ce n’est pas le cas pour l’acquisition d’actions ou pour l’achat d’œuvres d’art. Le Mag de L’Immobilier soutient que le financement par crédit est un vrai plus pour les investisseurs en immobilier. Pour les banques, un bien est une garantie attractive pour accéder aux demandes de crédit. C’est plus rassurant qu’un apport personnel puisqu’en cas de mauvais paiement, l’organisme peut saisir le bien. Ainsi, puisque les fonds à disposition sont de suite assez élevés, l’enrichissement est beaucoup plus rapide. Le crédit est ainsi un levier conséquent pour réussir l’investissement immobilier.

Des taux d’emprunt avantageux

Le taux d’emprunt est essentiel pour déterminer la rentabilité de cet investissement. Aujourd’hui, les banques proposent des tarifs de plus en plus attractifs afin d’encourager les particuliers à investir dans l’immobilier locatif. Sur 15 ans, les taux appliqués sont généralement de 1.10% contre 0.90% sur 20 ans. De plus, depuis le décret Lagarde, les organismes bancaires ne peuvent plus imposer une assurance dans leur compagnie, en plus du prêt immobilier. Ainsi, les charges sont moins importantes pour les investisseurs en optant pour la souscription d’une assurance emprunteur auprès d’un organisme indépendant de la banque initiale. Cette démarche permet d’obtenir des tarifs plus avantageux pour les deux contrats.

Les avantages fiscaux toujours d’actualité

Même après de multiples changements de gouvernement, les dispositifs fiscaux dans le secteur immobilier restent inchangés. En effet, les investissements immobiliers locatifs sont toujours soutenus par l’État. D’ailleurs, la loi Pinel de 2015 propose une réduction d’impôt de 21% contre 18% précédemment sur les 9 premières années d’investissement. De plus, les durées de location sont plus souples aujourd’hui. Les plafonds d’investissement sont également plus attrayants dans la conjoncture actuelle. L’investissement dans l’immobilier est donc très avantageux, que ce soit pour les particuliers, que pour les entrepreneurs aguerris.

Une hausse des prix sur le long terme

Les prix des biens immobiliers, même s’ils connaissent parfois des cycles, tendent toujours à augmenter avec le temps. Cette hausse permanente est conditionnée par le besoin constant en hébergement. En effet, toutes les régions françaises connaissent encore un déficit de logement par rapport aux demandes. L’augmentation de la population ainsi que les migrations influent grandement sur cette demande de plus en plus importante. De plus, on constate une forte élévation du nombre de familles monoparentales. Ces dernières ont besoin de deux logements différents. Ces faits font que sur le long terme, l’investissement immobilier est toujours gagnant. C’est d’ailleurs un des investissements les plus sûrs. Il n’est pas touché par l’inflation et les besoins sont toujours en augmentation.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!